Publié dans Journal intime

Les activités sportives des enfants.

Les activités sportives pour les enfants: Bonne ou mauvaise idée?

Tous les enfants pratiquent plus ou moins une activité extrascolaire et le plus souvent un sport. Pour certains, c’est un loisir qui permet au mieux d’améliorer le motricité. Pour d’autres, le sport et les compétitions deviennent une vraie passion qui les occupent sur des durées relativement importantes.

Le sport oui mais la compétition, pour moi, c’était NON!

Du coté de Samuel, le sport et la compétition sportive de tout ordre sont érigés en passion familiale. Chez moi la pratique sportive représente plutôt une option occupationnelle des mercredis après midi et des vacances.

Nous avons eu des dizaines de débats et de désaccords sur les activités sportives des enfants  :

  • Et si le sport prenait le pas sur l’école !
  • Le sport déforme les enfants !
  • Le sport à haut niveaux  rend les enfants monomiaques.  Il y a autre chose dans la vie.
  • Diversité ou intensité ? Il faut tout essayer plutôt que de se concentrer sur une seule activité. Pour l’ouverture d’esprit je veux dire…
  • J’en peux plus du Rugby…
  • Et le sport sur la console ? C’est pas du sport ça !
  • Tout cela jusqu’à interdire le sport à la télé dans notre future maison. Je m’égare…Je consacrerai un article sur la télé plus tard.

« Mon fils fait du sport »

Comme, il n’y a que les abrutis qui ne changent pas d’avis, j’ai décidé de tester « mon fils fait du sport » sans rechigner pendant un an.

Gaspard a opté (sur mes conseils avisés) pour un sport individuel : la gymnastique artistique masculine.

Il fallait un sport où il ne soit pas embêté dans ses vêtements ou avec un équipement, un sport qui ne m’oblige pas à subir des supporters bedonnants et agressifs au bord d’un terrain, un sport qui ne m’oblige pas à regarder la télé et enfin un sport pas trop loin de chez moi parceque je ne suis pas Uber.

La gym englobait – de prime abord en tout cas – tous ces points.

Une séance d’essai plus tard,  Gaspard semble avoir des petites aptitudes. Le voila donc dés la deuxieme séance propulsé dans l’équipe de compétition avec 2 entrainements de 2 heures par semaine. Ca commence mal pour moi mais je dois tenir mes resolutions.

Ma première impression m’étonne moi-même. Je me suis livrée au jeu avec pas mal de réticences au début mais et j’ai finit pas me prendre au jeu. Je dirai donc avec du recul qu’il y a des points positifs et des points négatifs à ce que votre enfant pratique un sport à un  bon niveau.

Les avantages de la pratique sportive d’un enfant :

  • Il ne sera pas le « petit gros » de la classe. Le sport est évidement bon pour la santé mais il l’est aussi pour l’apparence physique. Sans tomber dans la caricature, tous les enfants (filles et garçons) que je vois à la gymnastique sont plutôt minces et athlétiques.
  • Il se fera pleins de copains. Qu’il s’agisse d’un sport collectif ou individuel, il est clair que les enfants s’éclatent entre eux et tissent des liens forts. L’esprit de compétition renforce cet esprit d’équipe qui ne va pas de sois pour tous les enfants. Gaspard est plutôt solitaire et cette émulation collective lui fait le plus grand bien.
  • Il apprendra à perdre. En sport, on ne gagne pas à tous les coups. On trouve toujours plus fort que sois et ca ne peut pas faire de mal à nos petites têtes blondes « d’enfants roi ». Bienvenue dans la vraie vie.
  • Il dominera sa peur car ce n’est pas rien de rentrer sur un terrain ou dans un gymnase comme on rentre sur scène. Des centaines de spéctateurs (les parents) qui hurlent dans les gradins auront rapidement raison de toute timidité.
  • Il prendra gout au dépassement de sois. Pour gagner ou s’améliorer, il faut travailler. Cela parait banal mais on voit bien que « pas tant que ca » pour tout le monde. Alors c’est toujours ça de pris pour votre enfant.
  • Il sera fier de lui car dés fois, il gagnera et cela lui procurera un vif sentiment de bonheur et de plenitude où il se sentira invincible. De la fierte bien placée, c’est bon pour le moral.
  • Enfin un point tres important. Pensons à l’adolescence… Nous avons plusieurs options : soit votre ado est à fond dans un sport et rêve de jeux olympiques soit il fume des joins sur la place du village avec ses copains et son scooter. Moi je choisi la première option.
  • La pratique du sport enseigne le respect des autres et ça aussi ça mange pas de pain.
  • Enfin, cette année de pratique sportive a permis de créer des liens entre les enfants de samuel et les miens qui partagent, de ce fait, des passions communes.

Les inconvénients de la pratique sportive d’un enfant :

Apres ce déploiement de choses positives, il va me falloir etre honnête et vous dire la vérité sur les inconvénients…Car il y en a :

  • C’est pas compliqué, notre vie familiale est totalement rythmée par les activitéssportives des enfants. Et ça c’est drôle mais que 5 minutes. C’est bien simple:  entre les compétitions des uns et des autres, les tournois, les entrainements et les stages, je passe plus de temps au gymnase qu’a la maison.
  • Moi qui voulait un sport pas loin, je suis pas gâtée. Il y a beau n’y avoir que trois compétions dans l’année, elles sont à 200 Km de la maison. Il faut donc se taper cinq heures de route, poireauter 6 ou 7 heures pour attendre les résultats, supporter Gaspard qui râle parcque c’est long dans la voiture…Bref pourrir le WE.
  • Les autres parents sont très sympa mais très à fond. On doit retrouver ça dans tous les sports j’imagine…Une sorte de réussite par procuration. N’étant moi-même pas du tout habituée à ce genre de démonstrations vocales, je suis toujours assez éberluée par les cris et les commentaires des « adultes » qui m’entourent. Quand une mère de famille régresse en peste de douze ans et commente la couleur des justaucorps des jeunes filles, je me demande si cette transformation va opérer sur moi…Mon Dieu non !
  • Je ne sais pas par quel miracle, le fait de pratiquer un sport autorise implicitement à regarder ce même sport à la télé et dans la tenue adéquate je vous prie. Vous comprenez, c’est de l’actualité ! Ouai mais bon, on est pas obligé de supporter toute la famille en short, en jogging et en justaucorps affalée sur le canapé. Et puis c’est la porte ouverte aux chaines sportives…Quelle horreur!

Je vote pour la pratique sportive des enfants quand même.

Bon si je dois voter, je suis a fond pour la pratique sportive de mes enfants.

Gaspard et sa gymnastique me font craquer. J’adore le regarder, l’accompagner à ses compétitions malgré tout, le voir heureux et enthousiaste. J’adore le voir partager ca avec les enfants de Samuel et créer un pont entre nos deux modes de vie.

Donc Samuel 1 – Julie 0.

Je cède sur la pratique sportive des enfants car sur ce coup là tu avais raison.

Mais par contre, la télé, je ne cederai jamais !

Auteur :

Maman solo dynamique de 2 enfants de 5 et 8 ans très bientôt recomposée. Je m'intéresse au blogging sur la monoparentalité, la famille recomposée et l'éducation

Un commentaire sur « Les activités sportives des enfants. »

Laisser un commentaire.. Ca fait plaisir!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.